Les propriétaires d’un appartement ont refusé de louer à des sionistes – ils ont été supprimés du site Airbnb

Chicago, Illinois – une femme qui a publié un appartement à louer dans la région de Chicago, en soulignant qu’elle « ne louerait pas aux sionistes », a été bloquée de l’application populaire de logemens Airbnb.

D’après le rapport, la propriétaire d’un appartement d’une pièce qui s’identifie sous le nom de ‘Sarah’, a publié dans la description de l’appartement les éléments suivants: « Notre appartement doit rester un lieu sûr ». Puis Sarah énumère des comportements discriminatoires qu’elle n’acceptera pas, parmi lesquels le « sionisme ». D’après ses dires, « les hôtes qui transgresseront les règles seront priés de partir et ne seront pas remboursés ».

Un porte-parole de l’application d’agence de location a indiqué, que la publication est contraire aux règles du site. Selon lui, « il est interdit aux bailleurs de Airbnb de refuser de recevoir un hôte en raison de sa race, de sa couleur de peau, de son ethnie, de son origine, de sa nationalité, de sa religion ou de sa situation familiale ». L’inscription a été supprimée des pages du site et le cas sera examiné.

Une locataire juive qui est tombée sur l’appartement en effectuant des recherches de logement, a raconté sur le site J-post qu’elle avait été choquée. « Qu’est-ce-que cela signifie? Que je ne peux rien dire sur l’état d’Israël? Que je n’ai pas le droit de dire que je suis juive? Elle s’étonne, car ce qui l’a le plus dérangé c’est que la propriétaire de l’appartement interdit le sionisme, mais n’a pas marqué un seul mot contre toute manifestation d’antisémitisme dans l’appartement.   

Source: JTA

Increase awareness:

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on print
Print

Read this article in other Languages: