LOADING

Type to search

examiner Grande-Bretagne

Le conspirationnisme augmente la discrimination à l’encontre des groupes minoritaires

Share
Source: onlinelibrary.wiley

Une nouvelle étude du professeur Karen Douglas de l’Université de Kent et d’autres chercheurs montre que l’exposition aux théories du complot pourrait accroître la discrimination à l’égard des groupes minoritaires.

L’étude, publiée le 14 mars dans le “British Journal of Psychology” de la “British Psychological Society”, a été menée par le Dr Daniel Jolley de l’Université Staffordshire, Dr Rose Meleady de l’Université d’East Anglia et Professeur Douglas de l’École de psychologie de l’Université de Kent.

L’étude comportait trois parties, menées pour examiner l’impact de l’exposition à des théories du complot sur l’attitude humaine à l’égard des groupes minoritaires.

Dans la première partie de l’étude, les participants ont été exposés à l’une des trois histoires; une histoire avec un narratif de conspiration sur l’implication d’immigrés dans des organisations terroristes et leurs complots d’attaquer la Grande-Bretagne, une histoire avec un récit anti-complot ou un récit avec un narratif neutre.

Lorsqu’ils ont été examiné plus tard, les participants exposés à l’histoire du complot avaient davantage de convictions conspiratrices et ont exprimé plus de préjugés à l’égard des immigrants.

Dans les deuxième et troisième parties de l’étude, les participants ont de nouveau été exposés aux trois types d’histoires. Cette fois-ci, les histoires parlainet les Juifs et les participants aux deux études, considérées comme l’histoire du complot, avaient la plupart plus de croyances conspiratrices et exprimaient davantage de préjugés à l’égard des Juifs.

Les participants ont également rempli un questionnaire qui mesurait ce qu’ils ressentaient vis-à-vis d’autres groupes de personnes, tels que des membres de différentes nationalités, des groupes ethniques et des membres de différentes classes sociales.

Les chercheurs ont découvert que les participants exposés à des documents de conspiration contre les Juifs exprimaient des préjugés plus extrêmes contre ces groupes ainsi que contre les Juifs.

Le professeur Douglas a déclaré: “Notre étude a montré que l’exposition aux théories du complot au sujet de groupes dans la population, peut accroître les préjugés et la discrimination. Notre opinion est que dans l’effort visant à réduire les préjugés et à neutraliser les relations négatives entre différents groupes de population, on devrait tenir compte de la contribution des théories du complot populaires qui ont tendance à s’infiltrer chez certaines personnes.

Le titre de cette étude était: “L’exposition aux théories du complot favorise la propagation des préjugés parmi les groupes de population”.