LOADING

Type to search

France La propagande

Des tags antisémites visant Christine Angot inscrits au Palais des arts

Share
Source: letelegramme

Vannes – Dans la nuit de mardi à mercredi, des tags à caractère antisémite, à destination de Christine Angot, ont été inscrits sur le Palais des arts à Vannes. La romancière et chroniqueuse télé sera présente samedi à Vannes dans le cadre du festival Les Émancipéés. Deux plaintes ont été déposées au commissariat.

« Des tags ignobles, je suis extrêmement choquée ». Ghislaine Gouby, directrice des Scènes du golfe à Vannes, qui organise cette semaine le festival Les Émancipéés, a découvert avec ses équipes des tags à caractère antisémite, inscrits sur un mur à l’arrière du Palais des arts. Et au moins cinq autres tags du même type dans le tunnel qui mène au Palais des arts. Ceux-ci visaient notamment la romancière et chroniqueuse télé Christine Angot, qui doit se produire dans le cadre du festival samedi à 18 h. Sur un visage, dessiné par les artistes de street art, ces quelques mots : « Tous ensemble le 23 mars pour lyncher Christine Angot », accompagnés d’une croix gammée.

Sur d’autres visages peints dans le tunnel, des balafres ont été dessinées sur les visages. Et sur le mur réservé aux artistes présents lors du festival Les Émancipéés, sous le nom de Christine Angot est inscrit « A balafrer ». Dans la matinée, le tag inscrit sur le mur du Palais des arts a été effacé. Les autres, inscrits dans le tunnel du Palais des arts, le seront dans l’après-midi. « Christine Angot a été mise au courant, des photos lui ont été envoyées, a expliqué Ghislaine Gouby. D’après la police, c’est la première fois que des actes de ce type sont perpétrés à Vannes »

Dans la nuit de mardi à mercredi, des tags antisémites à destination de Christine Angot ont été inscrits près et sur le Palais des arts à Vannes. (Le Télégramme/Rémy Quéméner)

Dans la nuit de mardi à mercredi, des tags antisémites à destination de Christine Angot ont été inscrits près et sur le Palais des arts à Vannes. (Le Télégramme/Rémy Quéméner)

« La haine n’a pas sa place ici »

Une plainte a été déposée à midi par l’EPCC Scènes du golfe auprès du commissariat de Vannes, une autre plainte dans l’après-midi par le maire de Vannes, David Robo. « Je condamne avec la plus grande fermeté les inscriptions antisémites découvertes aujourd’hui sur le Palais des Arts et aux abords, a exprimé David Robo dans un communiqué. Ces inscriptions, en lien avec la programmation du Festival les Emancipéés, n’ont pas lieu d’être à Vannes. Je soutiens pleinement Ghislaine Gouby et son équipe : la culture, socle de l’ouverture aux autres et de tolérance ne doit pas être l’otage de messages nauséabonds ! »

Dans la nuit de mardi à mercredi, des tags antisémites à destination de Christine Angot ont été inscrits près et sur le Palais des arts à Vannes. (Le Télégramme/Rémy Quéméner)

Dans la nuit de mardi à mercredi, des tags antisémites à destination de Christine Angot ont été inscrits près et sur le Palais des arts à Vannes. (Le Télégramme/Rémy Quéméner)

Le premier édile de la Ville poursuit en indiquant que « la haine n’a jamais eu sa place à Vannes et ne l’aura jamais. Notre pays connait aujourd’hui une fracture morale et sociale sans précédent, les villes n’y échappent pas, mais nous devons trouver des ressources collectives. La lutte contre l’antisémitisme est un combat de tous les instants, et la mobilisation il y a encore un mois sur l’esplanade du Port, avec un millier de personnes, a montré combien nous devions continuer à rester unis contre ce fléau ».

Le festival Les Émancipéés se déroule toute la semaine à Vannes, où plusieurs artistes, journalistes et intellectuels se produisent (Claire Chazal, Christine Angot, Joey Starr, Clara Luciani…).