LOADING

Type to search

France Lutte contre lantisémitisme

Six mois de prison ferme pour Alain Soral, condamné pour négationnisme

Share
Source: newsmonkey

Janvier 2019, Alain Soral est condamné à un an de prison ferme pour injure et provocation à la haine raciale. Cette peine requise par le tribunal correctionnel de Bobigny lui a été donnée pour avoir insulté une magistrate et pour avoir tenu des propos antisémites sur son site Internet.

Mardi 5 mars, c’est le parquet de Paris qui tombe sur le fondateur de l’association Égalité et Réconciliation (E&R). Cette fois pour un dessin négationniste publié en 2016 sur le site d’Alain Soral. Dans une Une titrée “Chutzpah Hebdo”, en référence à une couverture polémique de Charlie Hebdo, apparaissait le visage de Charlie Chaplin devant l’étoile de David. Dans une bulle, on pouvait lire cette question “Shoah où t’es ?”.

Une publication pour laquelle Alain Bonnet, de son vrai nom, a été condamné en appel à payer 10.000 euros d’amende en novembre 2018. Avec possibilité d’emprisonnement en cas de non-paiement. Mais Soral avait entre temps rajouté une couche à cette affaire, ce pourquoi il reçoit maintenant une peine de six mois de prison ferme.

En novembre 2017, les conclusions de l’avocat de Soral, Damien Viguier, sur cette affaire de caricature négationniste de la Shoah sont postées sur le site d’E&R. Il y est notamment question d’une chaussure et d’une perruque.

“Chaussure et cheveux font référence aux lieux de mémoire organisés comme des lieux de pèlerinage. On y met en scène des amoncellements de ces objets, afin de frapper les imaginations”, écrivait l’avocat. “La coupe des cheveux se pratique dans tous les lieux de concentration et s’explique par l’hygiène”, ajoutait-il, avant de citer le négationniste Robert Faurisson.

La Licra et l’Union des étudiants juifs de France ont signalé ces propos au parquet. Résultat: Soral est condamné à six mois de prison et Viguier écope d’une amende de 15.000 euros.