LOADING

Type to search

Des articles Lutte contre lantisémitisme

Comment critiquer Israël sans être antisémite

Share
Source: honestreporting

Par Emanuel Miller et Shoshanna Keats Jaskoll

Ces dernières années, les Juifs se sont retrouvés au centre des discussions politiques aux États-Unis et au Royaume-Uni, principalement sur Israël et les liens des Juifs avec Israël.

Bien que la critique d’Israël et le soutien à Israël ne soient nullement antisémites, ils sont pour la plupart contraires à l’équité et se trouvent aux limites de l’antisémitisme. Cependant, lorsqu’ils sont signalés, les Juifs sont souvent accusés de jouer “la carte antisémite”. Cela empêche la capacité de faire la distinction entre une critique légitime et une calomnie non légitime. En l’absence d’une définition universellement acceptée de l’antisémitisme, cette liste d’articles pourrait aider ceux qui souhaitent critiquer Israël sans tomber dans la rhétorique antisémite.

  • Israël et les Israéliens existent

Israël n’est pas un modèle théorique. Il y a de vraies personnes qui sont impliquées. Beaucoup d’entre nous veulent désespérément la paix et la sécurité. Peu importe ce que nous disons ou croyons, nos droits humains ne sont pas conditionnés. Nous ne sommes pas une idée abstraite, ne proposons pas de mettre en danger des milliers, voire des millions de vies réelles.

  • Les juifs et Israël ne sont pas identiques

Les juifs possèdent un large éventail d’opinions et de nombreux juifs à travers le monde ne sont pas vraiment au courant de ce qui se passe en Israël. Si des individus ou des catholiques ne doivent pas être attaqués pour des actions ou des positions du Vatican, et si la plupart des gens conviennent que les musulmans ne doivent pas être blâmés pour le terrorisme, il ne faut surtout pas mélanger les Juifs à Israël. Ne blâmez pas les “Juifs” de la politique israélienne que vous n’apprécier pas.

  • Critique envers une politique spécifique

Les affirmations floues sur le contrôle ou le mal par fait Israël rappellent les affirmations vagues qui ont été soulevées au cours de siècles au sujet du contrôle par les juifs. Dans les deux cas, il s’agit d’une diffamation qui met les Juifs et les Israéliens sur la défensive face à des demandes préjudiciables auxquelles il est difficile de faire face. Si vous voulez critique Israël honnêtement, tenez-vous-en aux problèmes et aux actions spécifiques.

  • Essayez de comprendre la politique israélienne

Si vous avez un problème avec la politique israélienne, prenez le temps de comprendre sa nature et la raison pour laquelle une decision a été prise. Par exemple, la barrière de séparation en Israël. C’est où? Pourquoi Israel l’a batie là-bas? Par quel processus juridique elle a été agréé? Quels ont été les résultats des deux côtés?

  • Parlez à la base données

Qu’il s’agisse d’Israël ou de quelque chose d’autre, vous ne devez jamais vous disputer lorsque vous ne connaissez pas les faits. Prenez un moment pour regarder ce qui se passe, examinez différents points de vue et assurez-vous d’obtenir les faits exacts. Vérifiez l’historique – il est rarement unilatéral. Lorsque vous parlez sans connaitre le sujet, vous faites des erreurs et les choses semblent trop simples.

  • Agir pour trouver des solutions, pas pour détruire Israël

Si vous souhaitez éviter que l’on prétende que vous êtes antisémite, évitez de soutenir la destruction du pays qui compte le plus grand nombre de Juifs au monde. (Voir Conseil n ° 1) Déterminez si vos paroles alimentent la culpabilité constante d’Israël ou les déclarations déraisonnables selon lesquelles les Israéliens devraient se mettre en danger, ou si elles aident à avancer sur la voie de la paix en proposant des solutions justes et en introduisant des changements realistes.

  • Reconnaître que le conflit n’est pas à sens unique

Rien n’est noir et blanc. Imaginer un côté comme le mal et l’autre comme des victimes sans defense, est simpliste et inutile. Les Israéliens et les Palestiniens ont tous éprouvé des souffrances. Les deux veulent l’autodétermination. La recherche de la paix et de la sécurité pour les Palestiniens ne doit pas priver les Israéliens. Même si vous ne croyez pas que les Israéliens sont responsables de la situation, prétendre que les Israéliens n’ont ni inquiétudes ni craintes légitimes est un déni de la réalité et une description des Israéliens en tant que bellicistes, ce qui alimente les efforts visant à détruire Israël.

  • Évitez des desxcriptions antisémites lorsque vous parlez d’Israël ou des Juifs

Des mots tels que hypnose, Kabbalah, argent juif, mondialisation et beaucoup d’autres ont été utilisés pour diffamer les Juifs. Il faut les éviter. Si, par exemple, vous souhaitez parler de l’influence juive sur la politique par le biais d’organisations telles que l’AIPAC, examinez bien votre utilisation du langage et analysez la puissance d’AIPAC par rapport à d’autres organisations (indice: “l’argent juif” de l’AIPAC n’est que le lobby). AIPAC est une grande organisation pro-israélienne mais la plus importante est CUFI, une organisation chrétienne.

  1. Ne blâmez pas Israël d’être à la base de toutes les maladies du monde

Si vous êtes tenté de blâmer Israël pour les maux du monde, vous présentez non seulement un manque de connaissance des affaires du monde, mais également un antisémitisme avéré. La description d’Israël en tant que responsable de tous les maux du monde n’est pas une source de discussion ouverte et constructive.

En conclusion, il est facile de critiquer Israël sans être antisémite. Évitez les récitations superficielles: si cela est trop difficile pour vous, il se peut que cous êtes vraiment antisémite.