LOADING

Type to search

France La propagande

Cimetière juif alsacien profané: «une bonne opération de com’» selon Jean-Marie Le Pen

Share
Source: lefigaro

Paris – «Il n’y a pas d’antisémitisme en France qui justifie une mobilisation de l’opinion», juge le cofondateur du FN, trois jours après le rassemblement des partis contre les actes anti-juifs.

Il est la première personnalité politique à rompre le moment d’unité nationale contre l’antisémitisme. Silencieux pendant que les actes anti-juifs se multipliaient ces dernières semaines et que les partis se soulevaient contre leur recrudescence, Jean-Marie Le Pen a choisi le registre de la provocation pour réagir à la profanation de dizaines de tombes du cimetière juif de Quatzenheim (Bas-Rhin), dans la nuit de lundi à mardi.

«S’il y avait de l’antisémitisme en France, ce genre d’opération aurait eu lieu dans 300, 500 ou 1.000 cimetières», commence par avancer le cofondateur du Front national (FN), dans une vidéo diffusée vendredi sur son blog. «Le fait qu’il ait lieu dans un seul cimetière, et justement, comme par hasard, la veille de la manifestation (contre l’antisémitisme, NDLR), c’est une bonne opération de com’», ajoute-t-il sur un ton plaisantin, dans une insinuation empreinte de complotisme. «D’autant qu’il y avait le surlendemain le Dîner du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France, NDLR).»