LOADING

Type to search

examiner

Etude: Le conseil mondial des églises se sert d’une rétorique antisémite visant à soutenir le mouvement BDS

Share
Source: ngo-monitor

Un nouveau rapport de l’insitut de recherches NGO Monitor montre que le Conseil mondial des Eglises (WCC) entraine des volontaires dans le but de promouvoir l’embargo sur Israël et la rétorique antisémite, sous le financement de certains états occidentaux et de l’Union européenne, avec le soutien de l’ONU.

Le grand projet du WCC, le programme d’accompagnement eucuménique en Palestine et en Israël (EAPPI), a envoyé ces 15 dernières années près de 1,800 “accompagnateurs eucuméniques” du monde entier en tant qu’observateurs en Cisjordanie et à Jérusalem. Le but est d’avoir sur place à tout moment vingt-cinq à trente mille observateurs non officiels de ce genre. C’est le seul programme de ce type conduit par le WCC.

L’objectif annoncé par les observateurs du EAPPI est “un accompagnement, une présence protégeant les autochtones et la collecte de témoignages… une surveillance et des rapports sur la violation des droits de l’homme…une assistance aux groupes en faveur de la paix et aux organisations locales pour la protection des droits de l’homme…

Les volontaires participent tout d’abord à 10 jours de formation, à l’issue desquels ils reçoivent des instructions pendant deux jours, y compris des “conseils pour dialoguer et plaider en public”.

Cette plaidoirie de défense comprend une description de ce qu’ils ont pu observer afin “d’ouvrir les yeux de leurs communautés, de leurs églises et de leurs gouvernements sur la réalité de l’occupation”, déclare le EAPPI, dans le but de soulever une “action internationale pour un changement”.

Le WCC déclare être le plus grand groupement d’églises organisé et il représente, selon lui, 350 églises de 110 pays et 500 million de chrétiens à travers le monde. Leur site annonce que le groupement a pour objectif l’unité chrétienne.