LOADING

Type to search

Allemagne Rapports Annuels

Stuttgart: plus de délits criminels antisémites et xénophobes dans le sud-ouest du pays

Share
Source: morgenweb

Le nombre de délits criminels observés au cours de l’année écoulée pour motifs antisémites et xénophobes a connu une brusque croissance, alors qu’en ce qui concerne les infractions criminelles contre les réfugiés, on constate à nouveau une tendance à la baisse.

Sur les neufs premiers mois de l’année 2018, le ministère de l’Intérieur a enregistré une augmentation de 40.6 pour cent des délits dirigés contre les étrangers – jusqu’à 412 cas, dont 26 incidents violents (sur la même période l’année précédente: 18). Le nombre de cas sur fond antisémite a augmenté de 38.1 pour cent jusqu’à 87 délits (63 précédemment), dont un cas de violence (sur la même période l’année précédente: zéro). Le porte-parole du ministère explique ces augmentations, entre autres, en raison de la volonté croissante de rapporter ce genre d’incidents mais aussi en raison de l’existence de délinquants imitateurs (copycats).

Le nombre décroissant de victimes parmi les réfugiés peut aussi s’expliquer par le fait que moins de demandeurs d’asile politique ont vécu dans les foyers publics et donc, d’après les déclarations, moins de conflits se sont avérés. Les chiffres définitifs pour l’année 2018 seront publiés au mois de mars.