LOADING

Type to search

États-Unis d'Amérique Lutte contre lantisémitisme

L’Arizona contre le boycott sur Israël: “c’est de l’antisémitisme”

Share
Source: jns

Une grande victoire dans la lutte contre le mouvement BDS a été dernièrement inscrite dans l’état de l’Arizona aux Etats-Unis. Lors d’un procès instruit ces jours-ci à la cour d’appel de l’Arizona, le procureur général de l’état de l’Arizona, Mark Bernovitch, a déclaré que les sanctions que réclame le mouvement BDS sont motivées par des motifs antisémites et renforcent les organisations soutenant le terrorisme comme l’organisation terroriste du Hamas.

De plus, le procureur a rappelé à ce sujet l’organisation de l’OLP qui verse des pensions aux familles des terroristes. En conséquence, affirme le procureur général de l’Arizona, le soutien à BDS n’est pas protégé par le droit à la liberté d’expression, et l’état n’a pas l’obligation de mener des relations commerciales  avec des sociétés soutenant le boycott dans le cadre de la campagne de BDS.

En fait, l’état de l’Arizona adhère totalement au côté israélien et à la politique de “sanctionner le boycotteur”. Il s’agit là d’une importante victoire dans le combat contre BDS et la politique de sanction des sociétés et des institutions adoptant cette politique.

Ces jours-ci, un procès est instruit dans l’état de l’Arizona sur le droit de l’état à refuser de conduire des relations commerciales avec des sociétés soutenant la campagne de BDS. L’assignation, déposée par Mikkel Jordahl, propriétaire d’un cabinet privé d’avocat dans l’Arizona, prétend que la loi promulguée par l’Etat et selon laquelle il est interdit aux facteurs de l’Etat d’être en relation commerciale avec des sociétés boycottant Israël, est contraire au droit à la liberté d’expression ancrée dans la constitution américaine.