LOADING

Type to search

États-Unis d'Amérique Lutte contre lantisémitisme

Un officier de police de Beverley Hills accusée de racisme et d’antisémitisme devra payer 2.3 millions de dollars

Share
Source: foxnews

Un officier de police en Californie devra payer 2.3 millions de dollars pour clôturer des dizaines de dossiers ouverts contre elle pour motif de racisme et autres actes.

D’après la chaîne d’informations “Fox News”, Sandra Spagnoli, a servi depuis 2016 comme officier de police au poste de Beverley Hills, dans la province de Los Angeles en Californie, USA – et elle s’est récemment retirée après avoir été impliquée dans des dizaines de dossiers.

Spagnoli avait reçu les félicitations du maire de la ville et des membres du conseil municipal et avait même été décorée par le prestigieux magazine américain “Vogue” pour des réformes strictes qu’elle avait instaurées dans la ville, mais elle se trouve à présent au cœur d’un énorme scandale judiciaire.

Plus de 20 dossiers d’accusation sont ouverts contre elle au tribunal – la plupart pour motif de racisme, d’antisémitisme et de discrimination.

Selon l’une des accusations, elle a été entendue en train de se moquer des kipot, en déclarant que c’était des “petits chapeaux rigolos”. De plus, elle a été surprise en train de dénigrer les mexicains et même des policiers se trouvant sous ses ordres.

“Je suis déçue des attaques personnelles à mon encontre, d’autant que j’aime cette communauté. J’aime ma position de facteur clé de la sécurité publique et de savoir faire la différence”, a déclaré cet officier. “Ce n’était pas facile de gérer le département alors que nous sommes attaqués de toutes parts”.