LOADING

Type to search

France La propagande

le Train bleu porte plainte pour une «quenelle» de plusieurs salariés

Share
Source: leparisien

Paris – Le restaurant a réagi après avoir été interpellé sur les réseaux sociaux à propos d’une photo de douze employés faisant le geste popularisé par Dieudonné.

Célèbre établissement installé Gare de Lyon, dans le XIIe arrondissement de la capitale, le restaurant Le Train bleu va porter plainte et sanctionner certains de ses salariés à cause d’une photo sur laquelle ils effectuent une « quenelle ».

Dédié à la gastronomie lyonnaise, le restaurant a été interpellé sur les réseaux sociaux ce dimanche à propos d’un cliché dont la date et l’auteur sont inconnus. Il montre une douzaine d’hommes portant la tenue du restaurant, au sein de l’établissement, qui effectuent en souriant ce geste controversé popularisé il y a plusieurs années par Dieudonné.

Filiale du géant britannique de la restauration dans les transports SSP, la société SSP France, propriétaire du Train Bleu, a condamné dans un communiqué la publication de cette photo, dont elle dit avoir appris l’existence « avec effarement et horreur ». « Cette photographie date visiblement de plusieurs années », précise-t-elle.

Confirmant qu’une plainte allait être déposée, SSP a indiqué que des sanctions « exemplaires » seraient prises contre les personnes présentes sur la photo et qui feraient toujours partie du personnel de l’établissement. Ceux qui ont commis « ce geste en forme de salut nazi inversé, devenu un signe de ralliement dont nous n’ignorons ni la gravité ni la signification antisémite avérée », ont « violé les valeurs de notre entreprise qui réprouve toute forme de haine, de racisme et de discrimination », a expliqué SSP France.

« Ceux des personnes figurant sur la photographie qui font encore partie de ses effectifs seront convoqués dans les plus brefs délais et le cas échéant sanctionnés de manière exemplaire, a ajouté SSP. En tout état de cause, la société SSP France se tiendra à la disposition des autorités pour permettre l’identification de toutes les personnes qui se sont adonnées à un geste haineux et qui ont fait partie de l’établissement Train Bleu. »