LOADING

Type to search

Délégitimation

HSBC désinvestit la firme de défense israélienne Elbit

Share
Source: algemeiner

Le géant bancaire HSBC a retiré ses investissement de la firme de défense israélienne Elbit, a appris le Times of Israel. Les activistes palestiniens ont salué cette décision comme une victoire remportée par le mouvement BDS.

Dans un communiqué publié sur son site internet, le groupe War on Want a fait savoir que 24 000 personnes avaient envoyé un courriel à la banque dans le cadre de cette campagne et que des manifestations avaient eu lieu devant 40 branches de l’institution financière.

Selon un rapport établi par l’organisation caritative en 2017, la banque a investi approximativement 4,5 millions de dollars au sein de l’entreprise Elbit – ce qui représente un pourcentage minuscule des investissements mondiaux de HSBC.

Ryvka Barnard, l’une des responsables du groupe War on Want, a salué la décision prise par HSBC tout en notant que la banque n’avait pas retiré ses investissements d’entreprises comme Caterpillar, dont les équipements sont utilisés par les militaires israéliens.

La Campagne de solidarité palestinienne (PSC) a également fait l’éloge de cette décision, appelant la banque à couper tout lien avec l’ensemble des entreprises liées au gouvernement israélien.

« L’annonce faite par HSBC démontre l’efficacité du Boycott, du désinvestissement et des sanctions comme tactique utilisée contre la violation continue par Israël des droits de l’Homme et du droit internationale », a commenté Ben Jamal, directeur de la PSC. « Nous appelons maintenant HSBC à rester fidèle au principe de l’investissement éthique en rompant les liens avec toutes les entreprises qui soutiennent le régime militaire israélien ».

En réponse, la Fédération sioniste du Royaume-Uni et de l’Irlande a publié un communiqué exprimant son inquiétude de voir la banque n’annuler ses investissements que dans une entreprise israélienne.

« Nous attendons des clarifications de la part de HSBC sur le fait que cette politique n’est pas discriminatoire et que cette politique de désinvestissement nouvelle sera mise en oeuvre pour l’ensemble du portefeuille élargi des entreprises liées à l’industrie des armes », a écrit l’organisation.

« Ces derniers mois, aux abords des locaux de HSBC, dans tout le pays, de petits groupes – mais de plus en plus hostiles – d’activistes anti-israéliens appartenant au « BDS »/PSC ont tenté d’intimider les clients de HSBC », a noté la fédération sioniste. « Et si HSBC a finalement cédé aux pressions exercées par ces militants anti-israéliens, il s’agit alors d’une tendance inquiétante qui doit grandement nous préoccuper, nous tous ».

Elbit est une firme technologique qui développe une vaste gamme de systèmes de défense, de sécurité nationale et commerciaux vendus dans le monde entier. L’entreprise, cotée à la bourse de Tel Aviv et au Nasdaq, opère dans les secteurs de l’aérospatiale, des systèmes terrestre et maritime, dans le commandement, le contrôle, les communications, l’informatique, les systèmes de surveillance, de renseignement et de reconnaissance, entre autres.

Le mois dernier, Elbit a finalisé l’acquisition du fabricant d’armes Israel Military Industries, une entreprise publique, dans le cadre d’un accord estimé à plus de 1,8 milliard de shekels.