LOADING

Type to search

Des articles États-Unis d'Amérique

Le principal antisémite d’Amérique : Louis Farakhan

Share
Source: BESA

Par Manfred Gerstenfeld

Les incidents antisémites ont augmenté de 57% aux Etats-Unis en 2017, selon la Ligue contre la Diffamation. C’est sa croissance la plus remarquable depuis 1979.[1]. Les meurtres de 11 Juifs dans une synagogue de Pittsburgh, en octobre 2018 ont mis l’éclairage sur les suprématistes blancs qui sont une composante importante du problème de la promotion de la haine antijuive dans le pays.

L’idée que les Juifs représentent le mal absolu trouve son origine dans le christianisme. Depuis des siècles, le Juif a souvent été dépeint comme le meurtrier de D.ieu, l’antéchrist et aussi Satan. Joshua Trachtenberg a résumé de quelle façon le Christianisme médiéval percevait le Juif comme “un sorcier, meurtrier, cannibale, empoisonneur et blasphémateur[2]“.

Pourtant, se focaliser exclusivement sur l’extrême-droite conduit à des perceptions éminemment trompeuses dans l’analyse du problème de l’expansion de l’antisémitisme. On peut le démontrer aisément si on tente d’évaluer les torts commis par la personne qui personnifie de la manière la plus fervente l’antisémitisme aux Etats-Unis.

Le candidat primordial à ce rôle est Louis Farrakhan, grand prêtre et dirigeant de la Nation of Islam ( NOI), un mouvement politico-religieux afro-américain. NOI s’est formé en 1930. Le nombre de ses membres est estimé entre 20.000 et 50.000 personnes. Farrakhan est parfaitement qualifié pour l’obtention du titre d’antisémite américain dominant et à plein temps, à cause de son emploi d’une grande diversité de poncifs antisémites.

Farrakhan a désigné le Judaïsme comme une “religion de caniveau” et une “religion dévouée à Satan”. Il continue aussi à vomir sa haine contre les Juifs en tant que peuple et contre l’Etat d’Israël. Son incitation persévère à travers les décennies. En mars 1984, Farrakhan a fait l’éloge d’Adolf Hitler, en le désignant comme un “très grand homme[3]“. Farrakhan est également homophobe et raciste anti-blancs.

La bibliothèque virtuelle juive a subdivisé une sélection limitée des déclarations antisémites de Farrakhan en plusieurs catégories[4] :

Une des plus prédominantes concerne les théories de la conspiration. Farrakhan  soutient l’assertion que les Juifs israéliens et sionistes ont eu un rôle fondamental dans les attentats du 11 Septembre (2001). IL a prétendu que les Juifs avaient reçu des sms les alertant de ne pas se rendre au travail le 11 Septembre[5].

En droite ligne sur le thème des “Juifs comme mal absolu”, Farrakhan parle des “Juifs sataniques”. Dans un sermon, il a déclaré que les “Juifs sataniques” avaient infecté le monde moderne par le poison et la tromperie[6] “. Le Juif comme “empoisonneur” fait partie des thèmes antisémites classiques. Au XIV ème siècle, durant la peste de la Mort Noire, les Juifs ont été accusés d’empoisonner les cours d’eau et les puits. De nombreux Juifs ont été assassinés à cause de ces fausses accusations mensongères[7].

Les Nazis allemands ont procédé à la biologisation du langage. Dans ce cadre, les Juifs se sont transformés en “bactérie”, en “vermine”, en “parasites” et en d’autres types de “sous-humains” d’une grande bassesse. C’est ainsi qu’ils ont préparé le terrain en vue du génocide. Le choix du mot “termite” par Farrakhan appartient à cette catégorie du sous-homme[8].

En plus des motifs antisémites du mal abolu, de l’empoisonnement et de la biologisation, Farrakhan déclare aussi fréquemment que le “Pouvoir juif est gigantesque”. dans les années 1990, il a affirmé que les Juifs sont un peuple en petit nombre, mais qu’ils sont le plus puissant au monde[9]“. Il a aussi dit : “Dès que vous voulez quelque chose en ce monde, ce sont les Juifs qui tiennent la porte (l’accès)[10]“.

Farrakhan prétend que les Juifs “contrôlent le monde, le pouvoir financier et qu’ils exercent “une somme énorme d’influence sur les affaires du gouvernement[11]“. Il a affirmé qu’Israël et les Juifs contrôlent à la fois le Sénat et la Chambre des représentants (Congrès). Il a,en outre, fait référence aux personnes blanches dans des postes-clés au Mexique comme étant des “Juifs mexicains[12]“. Farrakhan accuse même les Juifs d’avoir aidé le Troisième Reich sur la route vers le pouvoir[13].

Parfois Farrakhan conjugue deux thèmes antisémites entre eux. Il a déclaré “Vous les Juifs avez enroulés vos tentacules autour du gouvernement des Etats-Unis[14]“. Cela reflète ses thèmes haineux sur le gigantisme du pouvoir juif redoublé par la nature sous-humaine des Juifs.

La double allégeance, le thème antisémite le plus fréquent de par le monde, fait aussi partie des accusations antisémites rituelles de Farrakhan. Il établit la liste d’un certain nombre de Juifs qui ont étroitement travaillé avec les présidents américains, en ajoutant  : “Toute personne juive qui se trouve dans l’entourage du président est un citoyen binational d’Israël et des Etats-Unis d’Amérique[15]“.

Lorsque Farrakhan s’est rendu en visite à Téhéran en novembre 2018, il s’est exprimé devant les étudiants en droits de l’Université de Téhéran. A la fin de son discours, Farrakhan et les étudiants ont entonné : “Mort à Israël” et “Mort à l’Amérique[16] [17]“. Farrakhan a aussi désigné l’instauration de l’Etat d’Israël comme un “acte hors la loi” et il a accusé l’Etat Juif de “vol, de mensonges et de tromperie[18]“.

Il existe diverses dimensions supplémentaires à l’antisémitisme de Farrakhan. On aurait pu s’attendre  à entendre, dans son propre mouvement, des voix protestataires fortes, au fil des années contre l’extrémisme antisémite de leur leader. Comme cela n’a pas été le cas, la Nation of Islam est un mouvement souillé par cette tâche indélébile.

Alan Dershowitz a souligné qu’à la différence d’autres antisémites notoires, les hautes personnalités des principaux courants en Amérique ne dédaignent pas de le rencontrer. Dershowitz remarque qu’une photo a récemment fait surface d’un Barack Obama souriant en compagnie de Farrakhan, en 2005[19]. Ce tête-à-tête avait été arrangé par le Caucus Noir. Dershowitz soulignait qu’aucune personnalité prédominant ne s’assiérait aux côtés du suprématiste et antisémite à plein temps David Duke, un ancien grand sorcier du Ku Klux Klan[20].

Aux funérailles de la chanteuse Aretha Franklin, en août 2018, Farrakhan bénéficiait du statut privilégié des célébrités, se trouvant assis à seulement deux places de sièges de l’ancien Président Bill Clinton[21].

Linda Sarsour, Co-Présidente nationale de la Marche des Femmes et ancienne directrice exécutive palestino-américaine de l’Association Arabo-Américaine de New York, qui soutient un boycott d’Israël, est aussi une fervente partisane de Farrakhan depuis des années[22].

En février 2018, une autre co-présidente nationale de la Marche des Femmes, Tamika D. Mallory (photos ci-dessus, dont la première avec Linda Sarsour) assistait à la Journée annuelle des Bienfaiteurs de la Nation Of Islam à Chicago. Là, Farrakhan a livré un discours d’introduction incendiaire qui comprenait des déclarations à propos des “Juifs puissants” qu’il considère comme ses ennemis. Alors que Mallory et Sarsour ont condamné l’antisémitisme, l’homophobie et d’autres formes de haine, elles n’ont en aucun cas dénoncé Farrakhan. Il y a donc naturellement eu des appels à la démission de ces indignes co-présidentes[23].

La coalition juive républicaine a appelé à démissionner sept députés qui se sont assis avec Farrakhan, los de rendez-vous personnels alors qu’ils étaient en fonction : Andre Carson (D-Ind.), Maxine Waters (D-Calif.), Danny Davis (D-Ill.), Al Green (D-Tx), Barbara Lee (D-Calif) et Gregory Meeks (D-NY) aux côtés du représentant Keith Ellison (D-Minn.), le vice-président du Comité National Démocrate[24]“.

Ellison a, depuis, été élu Procureur Général du Minnesota. Après un tollé, certains de ces politiciens ont explicitement condamné Farrakhan. Il y a aussi eu des condamnations de ces rencontres, de la part de certains représentants démocrates[25]. Par ces affichages en la compagnie de Farrakhan, ces sept hommes politiques démocrates et d’autres personnages de haute stature légitiment l’antisémite dominant de l’Amérique.

Ces mêmes politiciens suffisants, qui n’hésiteraient pas à condamner David Duke si on leur demandait de le faire, restent fréquemment réticents à le faire en ce qui concerne Farrakhan. Le Rabbin Shmuley Boteach en a donné une illustration, en soulignant que le Sénateur américain Corey Booker, qui nourrit des ambitions présidentielles, s’est affirmé contre l’antisémitisme, mais a savamment évité de condamner Farrakhan[26].

Ce qui précède pose un problème fondamental. Dans un pays démocratique, un homme qui est une telle source régulière de discours de haine devrait être déféré devant un tribunal et condamné à une peine de prison. Cependant, ce n’est pas possible aux Etats-Unis à cause du Premier Amendement de la Constitution qui garantit la liberté d’expression, même aux incitateurs les plus extrémistes.

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

—————————————————————————–

[1]www.theguardian.com/society/2018/feb/27/antisemitism-us-rises-anti-defamation-league

[2] Joshua Trachtenberg, The Devil and the Jews (Cleveland: Meridian, 1961), 159.

[3] www.newsweek.com/nation-islam-leader-louis-farrakhan-loses-twitter-verification-calling-jews-971427

[4] www.jewishvirtuallibrary.org/minister-louis-farrakhan-in-his-own-words

[5] ibid

[6] ibid

[7] www.historyrevealed.com/eras/medieval/the-burning-of-jews-during-the-black-death/

[8]  www.newsweek.com/louis-farrakhan-nation-islam-jews-anti-semite-termite-kanye-west-jewish-1174659

[9] www.jewishvirtuallibrary.org/minister-louis-farrakhan-in-his-own-words

[10] ibid

[11] www.jewishvirtuallibrary.org/minister-louis-farrakhan-in-his-own-words

[12] www.adl.org/blog/farrakhan-rails-against-jews-israel-and-the-us-government-in-wide-ranging-saviours-day-speech

[13] www.jewishvirtuallibrary.org/minister-louis-farrakhan-in-his-own-words

[14] ibid

[15] ibid

[16] www.foxnews.com/world/farrakhan-chants-death-to-america-in-iran

[17] www.algemeiner.com/2018/11/04/renowned-antisemite-louis-farrakhan-chants-death-to-america-on-solidarity-trip-to-iran/

[18]

www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/241264

[19] www.newyorker.com/culture/annals-of-appearances/the-politics-of-race-and-the-photo-that-might-have-derailed-obama

[20] www.thetimes.co.uk/article/former-kkk-wizard-praised-corbyn-victory-rztzv263g

[21] www.dailymail.co.uk/news/article-6119447/Nation-Islam-leader-Louis-Farrakhan-sits-stage-Bill-Clinton-Aretha-Franklins-funeral.html

[22] https://forward.com/opinion/396003/linda-sarsour-has-been-a-farrakhan-fan-for-years/

[23] www.washingtonpost.com/local/anger-over-farrakhan-ties-prompts-calls-for-womens-march-leaders-to-resign/2018/11/21/6d925942-edb4-11e8-8679-934a2b33be52_story.html?utm_term=.e2591d0716ef

[24] www.politico.com/story/2018/03/08/louis-farrakhan-democrats-448241

[25] https://abcnews.go.com/Politics/republican-jewish-coalition-calls-resignation-democrats-ties-farrakhan/story?id=53601481=

[26] www.jpost.com/Opinion/No-Holds-Barred-Cory-Booker-refuses-to-condemn-Farrakhan-or-Iran-at-ADL-summit-574097