LOADING

Type to search

États-Unis d'Amérique La propagande

Graffitis antisémites au siège de la Fédération américaine des enseignants

Share
Source: The Guardian

Washington DC –  L’American Federation of Teachers [AFT/Fédération américaine des enseignants] a déclaré que des vandales avaient dégradé son siège à Washington DC avec des graffitis antisémites.

Un certain nombre de zones autour du bâtiment, dont un mur, ont été taguées en jaune mardi et mercredi avec le slogan « I want Jexit ! », un jeu de mot antisémite sur « Brexit », le retrait prévu de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne.

Mme Randi Weingarten, la présidente du syndicat national américain des enseignants, est juive et a établi un partenariat avec des programmes israéliens. Elle est ouvertement opposée au président américain Donald Trump.

Dans son communiqué, l’AFT a déclaré qu’elle avait dénoncé le vandalisme à la police et avait demandé à l’Anti-Defamation League (ADL) et au Southern Poverty Law Center d’examiner plus avant le terme « Jexit ».

Mme Weingarten a indiqué dans le communiqué que le syndicat ne se laisserait pas intimider.

« Dénigrer notre communauté par des discours de haine a pour but d’intimider, d’ostraciser et de semer la peur, de diviser notre communauté et de faire en sorte que les gens se sentent mal à l’aise et en insécurité dans leurs milieux de vie et de travail » a-t-elle ajouté. « Mais ce genre de crime de haine fait exactement le contraire : Il nous mobilise pour nous rassembler et nous unir autour des causes communes de tolérance et de paix, et pour continuer à lutter pour un monde plus inclusif et plus juste ».