LOADING

Type to search

États-Unis d'Amérique Rapports Annuels

Statistiques du FBI sur les crimes motivés par la haine 2017

Share
Source: FBI

 Le nombre de “crimes de haine” commis aux Etats-Unis ont bondi de 17% l’an dernier, dont une progression de 37% pour les crimes à caractère antisémite, selon les données publiées aujourd’hui par le FBI.

Dans son rapport annuel recensant les crimes de haine, le Bureau d’enquête fédéral précise que 7175 crimes de ce genre ont été signalés l’an dernier, contre 6121 en 2016. Pour les crimes à caractère antisémite, on est passé de 684 à 938 cas signalés. Le FBI n’avance aucune piste pour expliquer ces tendances. La question de l’antisémitisme aux Etats-Unis a resurgi au grand jour avec la tuerie commise le 27 octobre dernier dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Onze fidèles ont été tués en plein office religieux par un homme qui a crié “Tous les juifs doivent mourir”.

Dans un communiqué, l’Attorney General (ministre de la Justice) par intérim Matthew Whitaker souligne que ces crimes de haine constituent autant de “violations odieuses” des valeurs de l’Amérique. “Je suis particulièrement troublé par l’augmentation des crimes de haine antisémites”, ajoute-t-il. Dans le contexte pré-électoral du moment – les élections de mi-mandat ont eu lieu le 6 novembre -, un débat s’est fait jour à la suite de la fusillade antisémite de Pittsburgh sur la violence verbale du débat public depuis l’élection de Donald Trump et le fait que le président s’est lui-même décrit comme nationaliste. L’administration présidentielle a rejeté toute influence de Trump sur ces violences.