LOADING

Type to search

Italie La propagande

Selena Tiki et le Tee-shirt “Auchwitzland”

Share
Source: bologna.repubblica

Predappio – Auschwitzland. Un camp de concentration comme parc d’attraction de Disney. Même l’inscription en blanc sur fond noir rappelle l’apparence joyeuse du parc. Selena Tiki, âgée de 48 ans, qui était candidate à la mairie de la ville Budrio pour le parti “Aurora italiana”, activiste au sein de la “Forza Nuova”, présente avec un grand sourire le tee-shirt: “il s’agit d’humour noir…”. Sur le bras, un ruban aux trois couleurs de l’Italie, car elle fait partie de l’équipe des organisateurs. La marche va bientôt commencer et elle surveille l’ordre et la discipline. Elle s’étonne:” Ils voulaient nous empêcher de manifester, c’est quoi cette démocratie?”

C’est le cœur noir de l’Italie qui bat ici, pour l’anniversaire de la marche de Rome. Environ deux mille fascistes sont arrivés de toute l’Italie en voiture ou en bus: rendez-vous sur la place puis une procession en direction du cimetière de San Cassiano pour rendre honneur à la tombe de Mussolini. “Nous sommes environ cinq mille” déclare Mirco Santarelli, un employé du café de Faenza, qui a tenté d’atteindre le Sénat au nom du parti Forza Nuova. Des saluts romains, “camarade Mussolini, présent!”. “Duce, Duce”, “A bas celui qui part”, hurlent les nostalgiques du fascisme. Il y a aussi un slogan “Arrêtez-nous tous”, en rapport avec la demande de l’organisation nationale des partisans italiens (Anpi) d’annuler cette procession. “Nous serions venus de toute façon, comment pourras-tu arrêter tous ces gens?” poursuit Santarelli. Il y en a un qui a dit cela plus clairement, en chantant des chansons contre les partisans.