LOADING

Type to search

Lutte contre lantisémitisme

Un député travailliste dénonce l’antisémitisme de son parti

Share
Source: TheJC

Frank Field, âgé de 76 ans et élu député du Labour depuis 1979, a claqué la porte, ce jeudi, de son parti en raison des accusations de complaisance face à l’antisémitisme qui touche ses dirigeants. Et regrette que sa formation soit devenue «une force pour l’antisémitisme».

Nouveau coup dur pour le parti travailliste britannique. L’expérimenté député Frank Field, âgé de 76 ans et élu à la Chambre des Communes depuis 1979, a quitté, ce jeudi, qu’il claquait la porte du Labour et siégerait désormais comme indépendant, pour dénoncer la gestion par la direction du parti des accusations d’antisémitisme portées contre certains de ses membres. Une démission qui pourrait, selon les médias anglais, en amener d’autres dans les prochains jours. Le vice-président du Parti Tom Watson a regretté la décision de Frank Field, la qualifiant de «coup de semonce». «Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des personnalités d’un tel poids», a-t-il ajouté.

Dans une lettre aux allures de réquisitoire adressée au leader des travaillistes à la Chambre des Communes, Nick Brown, Frank Field a accusé le Labour d’entretenir une «culture de l’intolérance, de la méchanceté et de l’intimidation» en son sein. «La Grande-Bretagne a combattu durant la Seconde guerre mondiale pour bannir l’antisémitisme, mais ce succès surhumain est aujourd’hui l’objet d’attaques internes considérables et soutenues», poursuit-il. Et d’ajouter: «Les dirigeants du Labour ne font rien pour s’attaquer à cette érosion de nos valeurs fondamentales. Cela m’attriste que nous soyons de plus en plus considérés comme un parti raciste».