LOADING

Type to search

Lutte contre lantisémitisme

Plainte officielle déposée contre Corbyn pour ses remarques sur les « Sionistes »

Share
Source: express

Samedi, un groupe de campagne contre l’antisémitisme du parti britannique Travailliste a déposé une plainte contre Jeremy Corbyn au sujet d’un discours de 2013 dans lequel il avait déclaré que les « Sionistes » en Grande Bretagne ne connaissent pas l’histoire et ne comprennent pas la culture anglaise.

Le parti Travailliste contre l’antisémtisme a dit qu’il avait déposé une plainte formelle dans le parti contre Corbyn pour « antisémitisme et pour avoir discrédité le parti », selon le journal Observer.

Appelant à la suspension immédiate de Corbyn, un porte-parole du groupe a déclaré au journal que le chef du parti travailliste « doit être soumis aux mêmes examen et procédures que n’importe quel autre membre du parti ».

« Il est temps pour le parti Travailliste de montrer qu’il cherche à traiter sérieusement l’antisémitisme en suspendant immédiatement Mr Corbyn et en lançant une enquête complète et indépendante sur sa conduite », a déclaré Euan Philipps.

La plainte est intervenue après que le The Times of London a publié un éditorial qualifiant Corbyn d’être « ouvertement antisémite », avant de conclure que ses commentaires devraient « le rendre inéligible à l’adhésion, sans parler de la direction, d’un parti démocratique et à une fonction publique ».

Corbyn – qui a déjà été critiqué pour sa gestion de l’antisémitisme au sein du parti et après que plusieurs de ses remarques anti-Israël ont refait surface – a été confronté à une nouvelle vague de critiques la semaine dernière après que le Daily Mail a publié une vidéo d’un discours de 2013 dans laquelle il affirmait que les « Sionistes » étaient incapables de saisir « l’ironie anglaise » même s’ils avaient vécu pendant des années en Grande-Bretagne.

Corbyn a dit aux participants d’une conférence à Londres, soutenue par le Hamas, que les « Sionistes… ont clairement deux problèmes. Le premier est qu’ils ne veulent pas étudier l’histoire, et, le second, ayant vécu dans ce pays pendant très longtemps, probablement toute leur vie, ils ne comprennent pas l’ironie anglaise. Ils avaient besoin de deux leçons, avec lesquelles nous pourrions peut-être les aider ».

La conférence accueillait plusieurs intervenants polémiques, y compris une personne qui préconisait le boycott de la Journée de Mémoire de la Shoah et une autre qui accusait Israël d’être responsable des attaques terroristes du 11 septembre à New York.

Le discours de 2013 de Corbyn a provoqué un tollé de la part de plusieurs députés travaillistes et des personnalités juives, alors que le rédacteur en chef du journal Jewish Chronicle a déclaré qu’il « est presque impossible de lire cela comme autre chose qu’une référence aux Juifs ».

Mais Corbyn a défendu ses commentaires en insistant sur le fait que sa référence aux « Sionistes » n’était pas un euphémisme pour le peuple juif.

Dans un communiqué cité par The Guardian vendredi, Corbyn a dit qu’il était devenu « plus prudent avec la manière dont je pourrais employer le terme ‘Sioniste’ parce que ce terme d’auto-identification politique a de plus en plus été détourné par des antisémites comme un code pour dire ‘Juifs’ ».

L’incident est le dernier en date d’une longue série de révélations détaillant l’antipathie de Corbyn pour l’état juif, et soulignant le fossé croissant qui se creuse entre la gauche britannique et la communauté juive du pays.