LOADING

Type to search

Enquêtes Grande-Bretagne

Un sondage du parti du Labour auprès de la population adulte britannique sur l’antisémitisme

Share
Source: Jewish news

Un sondage du parti du Labour auprès de la population adulte britannique sur l’antisémitisme

Seulement 17% de la population adulte pensent que le parti britannique du Labour (travailliste) “n’a pas de problème avec l’antisémitisme”, y compris un électeur sur trois pour le parti travailliste (près de 32%).

Par contre, un adulte sur trois (34%) est d’accord, et moins d’un sur quatre (23%) n’est pas d’accord, avec le fait que “le parti du Labour a un sérieux problème concernant l’antisémitisme”; ce taux est plus élevé par rapport à 28% en 2017 qui reconnaissaient que “le parti du Labour a un certain problème sur tout ce qui se rapporte à l’antisémitisme”.

Les approches concernant l’antisémitisme peuvent représenter un facteur empêchant les électeurs des autres partis de voter pour le parti du Labour, car en 2017, presque un quart des électeurs du parti travailliste-démocratique (38%) pensaient que le parti du Labour avait un sérieux problème concernant l’antisémitisme.

La moitié de l’ensemble des adultes (48%), et pratiquement un électeur sur trois pour le parti du Labour (29%), reconnaissent que Jeremy Corbyn ne permet pas au parti du Labour d’affronter l’antisémitisme qui se répand dans ses rangs.

Au total, moins d’un électeur sur cinq – seulement 18% de l’ensemble des électeurs – est convaincu que Jeremy Corbyn traite “convenablement” le problème de l’antisémitisme au sein du parti.

Un électeur sur trois parmi les électeurs du parti du Labour (35%) reconnait que Jeremy Corbyn “traite parfaitement le problème de l’antisémitisme au sein du parti du Labour”, mais un électeur sur quatre rejette cette idée (24%).

Un adulte sur trois (31%) s’accorde à dire que la député du parti du Labour au Parlement et ancienne ministre Margaret Hodge “avait raison lorsqu’elle a traité Jeremy Corbyn d’antisémite”; cette donnée est constatée chez 59% de l’ensemble des électeurs du parti conservateur, mais elle descend à 13% auprès des électeurs du Labour.

Parmi ceux qui expriment leur opinion (c’est-à-dire, en dehors des 43% qui ont répondu ne pas savoir comment répondre à la question), 55% pensent que Margaret Hodge avait raison et 45% pensent qu’elle avait tort.

Un adulte sur trois (32%), y compris 31% des électeurs du Labour, pensent que “l’antisémitisme semble être à la hausse en Grande-Bretagne, 25% n’étaient pas d’accords et 43% ont répondu ne pas savoir.