LOADING

Type to search

Rapports Annuels

Rapport d’incidents antisémites de janvier à juin 2018

Share
Source: CST

La principale organisation juive britannique contre l’antisémitisme a enregistré 727 incidents motivés par la haine au premier semestre de 2018, soit le deuxième plus haut total pour six mois.

Le rapport du Community Security Trust, ou CST, pour les six premiers mois de cette année représente une baisse de 8% par rapport à la période correspondante l’année dernière, a indiqué CST dans le document publié jeudi.

Au cours du premier semestre de 2017, CST a enregistré 786 incidents, ce qui représentait le total le plus élevé jamais enregistré au cours de six mois depuis que l’organisation a commencé son travail de surveillance des incidents en 1984. Au cours de cette année 2017, 1414 incidents antisémites ont été enregistrés… un record.

Les medias britanniques ont consacré une attention sans précédent a l’antisémitisme depuis 2015, à la suite de l’élection de Jeremy Corbyn a la tête du parti travailliste. Politicien de la gauche dure, il a appelé les groupes terroristes Hezbollah et Hamas ses amis, et a défendu une peinture murale antisémite de 2013, entre autres scandales impliquant la politique de son parti sur l’antisémitisme.

L’ancien président du conseil des députés juifs britanniques a accusé Corbyn d’avoir des “opinions antisémites” et le leader actuel a déclaré que le parti de Corbyn tente de blanchir son problème d’antisémitisme, dont le conseil d’administration tient en partie Corbyn pour responsable. Corbyn a promis de chasser tout membre du parti travailliste pris à faire des déclarations antisémites.

Cependant, la question de l’antisémitisme au sein du parti travailliste est apparue explicitement sur seulement 34 incidents au cours des six premiers mois de 2018, a indiqué CST.

Pendant cette période, CST a documenté 59 agressions antisémites physiques. Ce chiffre est inferieur par rapport aux 80 agressions enregistrées au premier semestre 2017.

Un de ces incidents s’est produit a Sussex, où un élève de 11 ans d’une école primaire a été maltraité par ses camarades de classe a plusieurs occasions au cours de son année et de l’année précédente, dans et près de l’école. Les abus verbaux contre la victime comprenaient des déclarations telles que “mort à tous les juifs”, “Hitler était un p*** de géant” et “brulez tous les juifs”.

Au cours des six premiers mois de 2018, le CST a enregistré 43 cas de dommages et de profanation à des biens juifs, une baisse de 20% par rapport aux 54 incidents de ce type enregistré au premier semestre de 2017.