LOADING

Type to search

Lutte contre lantisémitisme

Le conseil de la municipalité de Redford a adopté la définition complète de l’IHRA sur l’antisémitisme

Share
Source: TheJC

Le conseil de la municipalité de Bredford a voté avec une majorité écrasante l’adoption de la définition internationale sur l’antisémitisme de l’organisation pour la “commémoration de la Shoah” (IHRA), vote au cours duquel le dirigeant du parti du Labour de la ville a déclaré qu’elle était un signe de “bienvenue”.

Mardi, lors de l’assemblée du conseil, la proposition de l’adoption de la définition de l’IHRA a été acceptée, gràce à l’union de 80 membres du congrès et du parti du Labour pour soutenir son application – le jour où les juifs britanniques étaient furieux contre le parti du Labour en raison de son refus d’adopter la définition au niveau national.

Peu avant le débat, la conseillère d’administration Susan Hinchcliffe et conseillère municipale de Bredford a publié un appel aux mosquées pour calmer les musulmans locaux, qui craignent que l’adoption de la définition de l’IHRA ne permettra pas de critiquer Israël.

Mais lors du débat de mardi, Hinchcliffe a déclaré que “il n’y a rien de problématique dans la définition ou dans ses exemples” sur la manière dont la critique d’Israël peut être antisémite. Elle a ajouté qu’elle resterait elle-même critique sur la politique du gouvernement d’Israël.

Le porte-parole du conseil des représentants de la communauté juive a déclaré que “l’adoption de la définition de l’IHRA avec tous ses exemples par le conseil régional de la métropole Bredford est une mesure fortement appréciée”.

“Même si nous ne partageons pas certaines critiques injustifiées sur la politique de quelques gouvernements d’Israël qui ont été soulevées lors du débat, mais cela a prouvé que l’on peut critiquer Israël tout en s’opposant fermement à l’antisémitisme”.

Bredford s’est retrouvée confrontée ces dernières années à une série de scandales liés à l’antisémitisme. Georges Galwi a été interrogé par la police, soupçonné d’incitation au racisme en 2014 après avoir déclaré la ville “une région sans israéliens” lorsqu’il était membre du Parlement de la ville.