LOADING

Type to search

examiner Pologne

Etude: L’antisémitisme en Pologne est revenu à la charge

Share
Source: jpost

Nouvelle étude: “La résurgence du discours antisémite en Pologne” déclare que l’antisémitisme en Pologne est revenu à la charge cette année et fait la relation entre des dizaines d’exemples de déclarations antisémites et l’intérêt médiatique intensif sur la loi de la Shoah. Il s’agit d’une étude publiée dans un périodique sur les relations étrangères édité par le conseil israélien des relations étrangères (ICFR), qui opère sous l’égide du Congrès juif mondial.  

L’étude a analysé la réapparition du discours antisémite suite à la loi polonaise controversée “contre la discrimination”. La loi demande des sanctions pénales contre quiconque accuse les polonais et la Pologne d’implication dans l’extermination des juifs. Le Dr. Rafal Pankowski, Professeur de sociologie  au “Collège Sewist” de Varsovie, étudie le réveil inquiétant de l’antisémitisme dans ce pays, et a détecté des dizaines d’exemples de déclarations antisémites. “La marée d’hostilité envers les juifs et envers l’état juif dans les médias et dans le monde politique polonais au début de l’année 2018 a surpris de nombreux observateurs”, a-t-il déclaré et il a ajouté qu’il était extrêmement choqué, car durant de nombreuses années, les relations bilatérales entre la Pologne et Israël étaient chaleureuses et particulièrement efficaces.

“Au contraire des anciens pays communistes en Europe centrale et de l’est, la Pologne a évolué de manière significative dans la reconnaissance et dans l’étude des vérités inconfortables sur son héritage antisémite. Toutefois, suite à la nouvelle législation, ce progrès a subi un sérieux préjudice, et les résultats de ces historiens, et même de leurs patriotisme, sont restés en suspens”, écrit Pankowski dans son étude. Il précise aussi que bien que le discours anti-juif se limitait ces dernières années aux cercles extrêmistes, il a trouvé dernièrement une place de choix dans les médias grand public, surtout sur les chaînes d’information contrôlées par l’état. “La montée du discours national radical”, prévient le Dr. Pankowski, “reflète une crise plus profonde des valeurs libérales, démocratiques et humanistes – en Pologne et dans d’autres pays de l’ancienne Europe communiste, ainsi qu’à travers le monde”.