LOADING

Type to search

Délégitimation

L’écrivain britannique Kamila Shamsie a refusé que ses livres soient traduits en hébreu

Share
Source: haaretz

Le mois dernier, l’une des maisons d’édition israéliennes s’est heurté à un comportement inhabituel. Au départ tout était normal: l’édition a demandé à acquérir les droits de publication des deux derniers livres de l’écrivain Kamila Shamsie. Les précédents livres de Shamsie, une auteure britannique plusieurs fois récompensée et félicitée, d’origine pakistanaise, ont justement été publiés en Israël, le dernier d’entre eux “ombres brûlées”, sorti en hébreu en 2010 (aux éditions Keter). Mais depuis, Shamsie a publié deux autres livres que la maison d’édition a demandé d’acquérir.

La réponse aux sollicitations est arrivée rapidement: “Malheureusement”, a répondu l’agent de Shamsie, “je ne pourrai pas partager le travail de l’auteure avec les lecteurs en hébreu pour le moment. Il n’y a rien de personnel, la situation qui règne dans ces régions en ce moment a conduit Kamila à la décision de ne pas y répondre”. Losque la maison d’édition a demandé des éclarcissements, la réponse est arrivée directement de Shamsie avec pour explication son souhait d’accepter la demande d’organisations sociales palestiniennes, qui ont demandé aux représentants culturels et spirituels de ne pas coopérer avec des facteurs israéliens.