LOADING

Type to search

Lutte contre lantisémitisme

Les juifs d’Afrique du Sud ont déposé des plaintes pénales pour antisémitisme

Share
Source:

Le Comité des représentants de la communauté juive d’Afrique du Sud (SAJBD) a annoncé jeudi avoir déposé une plainte au pénal contre trois personnes, qui selon lui ont publié la semaine dernière des posts contenant des menaces antisémites contre la communauté juive.

Maître Yvan Levit a déposé la plainte au poste de police de Sandeton contre Muhammad Hattia, Tameez Seedat et Matome Letsoalo.

D’après la déclaration de l’organisation, les publications de Letsoalo contenaient entre autres: @saijbd la Shoah sera comme une partie de pique-nique quand on en aura terminé avec tous ces batards de juifs, allez tous vous faire enculer”. Dans un autre tweet, il décrit les juifs comme des parasites, qu’Hitler aurait dû complètement exterminer.

Les autres remarques blessantes, de Hattia et de Seedat, ont été publiées sur un groupe WattsApp d’achat et de revente de chaussures. Hattia aurait apparemment écrit: va te faire enculer, tu baises avec un sexe juif…je vous souhaite la mort à toi et aux membres de ta famille, Hitler t’a enculé, il aurait dû vous tuer tous”.

Seedat a apparemment publié ensuite une réponse similaire, dans laquelle il déclare:”tu es un enculé de juif / sioniste, ton tour viendra aussi / nos frères et nos sœurs souffrent, mais ce que tu ne comprends pas c’est que le pire va bientôt t’arriver (sic)”.

Le président de l’Agence juive, Shaun Zagnoev, a déclaré que “c’est absolument inacceptable que des personnes en Afrique du Sud subissent des diffamations, des humiliations ou des menaces en raison de leur religion, leur race, leur origine ethnique ou pour tout autre motif. Nous sommes choqués par l’ampleur de la haine dévoilée envers notre communauté juive par ces trois personnes et nous ferons tout le nécessaire pour qu’ils répondent de leurs gestes”.

“Le SAJBD appelle tous les dirigeants politiques et religieux à se rassembler contre toute forme de haine, nous ne pouvons pas rester les bras croisés alors que des gens manifestent du mépris pour nos droits constitutionnels”, a déclaré Zagonev.