LOADING

Type to search

Lutte contre lantisémitisme

Des Rabbins et des Imams manifestent à vélo contre l’antisémitisme et l’islamophobie

Share
Source: mako

Un Rabbin, un Curé et un Imam partent en tournée à vélo – cela peut sembler être le début d’une blague, mais c’est exactement ce qu’il s’est passé à Berlin, et croyez-nous, ça va vraiment vous faire sourire.

25 bicyclettes tandem ont pris les routes de la capitale d’Allemagne la semaine dernière, avec un rabbin et un imam sur chaque vélo.

Cette randonnée particulière a eu lieu dans le cadre de meet2respect – la randonnée cycliste annuelle de l’organisation des dirigeants de Berlin contre la violence, l’intimidation, l’antisémitisme et l’islamophobie.

A la suite de ces religieux, des centaines de cyclistes particuliers ont envahi les rues – des chrétiens, des juifs, des musulmans et des athés, qui s’opposent à toute forme de préjugés.

Les cyclistes sont passés devant les lieux célèbres et les plus importants de Berlin, lors d’une randonnée dont le but était de symboliser au moyen de la métaphore des bicyclettes tandem, la possibilité d’une vie commune tous ensembles dans la ville entre les différentes religions.

Une randonnée similaire a eu lieu à Berlin trois ans auparavant, mais au vu de la croissance de l’antisémitisme, de l’islamophobie et de l’extrêmisme de droite, les organisateurs ont décidé de la refaire, cette fois avec des représentants religieux.

“Notre message est que nous vivons dans une seule et même ville, dans un pays, dans un monde et chacun d’entre nous à ses propres traditions, mais cela ne veut pas dire que nous ne pouvons pas être amis”, a déclaré le Rabbin Andreas Nehama qui a participé à cette randonnée, “nous pouvons travailler ensemble, et nous pouvons aussi faire du vélo ensemble, pourquoi pas?”

“Sur un tandem, il faut coopérer, s’observer mutuellement et écouter”, a expliqué le thélogien musulman Amin Arol, “c’est comme dans la vraie vie – il faut d’abord écouter, et ce n’est qu’ensuite que l’on peut vraiment comprendre l’autre. Il en est de même pour le respect et la tolérance”.