LOADING

Type to search

Lutte contre lantisémitisme

Les maires de Pologne: stop à l’antisémitisme

Share
Source: ajc

Les maires de Varsovie, Poznan, Gdansk, et Bialystok ont participé à la conférence du Comité Juif-Américain intitulée “Non à la haine. Les villes se mobilisent face aux idées reçues sur fond religieux et ethnique”, qui s’est tenue au musée POLIN en mémoire du judaïsme polonais à Varsovie.  

Parmi les centaines de participants à la conférence, étaient aussi présents l’ambassadrice d’Israël en Pologne Anna Ezri, des députés au Parlement polonais et des personnalités de la ville de Varsovie, des diplomates étrangers, des maires de plusieurs villes de Pologne et des représentants de la communauté juive de Pologne.

Au cours de la conférence, les maires des villes de Poznan, Gdansk, Bialystok ainsi que l’adjoint au maire de Varsovie ont participé à un panel de discussions dans le cadre duquel ils ont rapporté des incidents antisémites et racistes auxquels ils se sont heurtés dans leurs villes, et la façon avec laquelle ils ont tenté de combattre ces phénomènes.   

La conférence était organisée par le Comité Juif-Américain avec la coopération de la ville de Varsovie. Le discours d’ouverture de la conférence a été prononcé par la Maire de Varsovie, Hanna Gronkiewicz-Waltz, qui a déclaré que les cas de violence sur fond nationaliste, ethnique et religieux sont plus fréquents ces derniers temps. “Une de nos mission est de s’opposer à ce type de haine. Les prochaines années seront cruciales pour beaucoup de personnes. Nous devons réagir à ce type de violence”.

La directrice d’Europe centrale au Comité Juif-Américain, Agnieszka Markiewicz, a souligné qu’il est interdit d’accepter l’antisémitisme comme une évidence.”Il faut absolument prendre des mesures à plusieurs niveaux. Ce qu’il se passera dans les grandes villes déterminera si nous allons vivre dans un climat amical” a déclaré Markiewicz. Elle a loué les mesures qu’ont prises les maires des grandes villes en Pologne pour combattre le phénomène de l’antisémitisme et du racisme, qui se base sur des idées reçues, et leurs tentatives d’encourager leurs habitants de toutes religions à la tolérance.

L’adjoint au maire de Varsovie, Włodzimierz Paszyński, a déclaré que:”la capitale de la Pologne bénit sa diversité, elle doit la préserver et faire du multiculturalisme et de la diversité de la ville la carte de visite de Varsovie”.