LOADING

Type to search

Espagne Lutte contre lantisémitisme

Une nouvelle loi contre l’antisémitisme a été adoptée à l’unanimité en Roumanie

Share
Source: jns

Les députés du Parlement Roumain ont adopté à l’unanimité une proposition de loi visant à appliquer des sanctions pénales sur les actes antisémites.

La proposition a été adoptée sous un délai record – seulement deux jours après avoir été soumise à l’approbation des membres permanents au Parlement. Un seul député s’est abstenu.  

La nouvelle loi détermine que celui qui avancera des idées antisémites ou qui utilisera des symboles antisémites en public est passible d’une sanction allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement. Toute personne qui vendra, détiendra ou diffusera des supports antisémites, est passible d’une sanction allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Toute personne qui conduira, créera, se ralliera ou soutiendra une organisation antisémite, est passible de 10 ans d’emprisonnement.

La nouvelle loi adopte aussi la définition des travaux du IHRA sur l’antisémitisme, après que le gouvernement l’a adoptée en 2017. Le député Silviu Vexler a initié le projet de loi.

Sur le mémorendum publié, la Chambre des députés explique clairement la nécessité d’adopter cette nouvelle loi:”prendre des mesures pour empêcher l’antisémitisme et le combattre découle aussi du fait qu’il est impossible de surmonter les moyens légaux qui sont aujourd’hui à la disposition du législateur sur la diffusion d’idées antisémites en public, sur des visions et des doctrines, et sur la diffusion de symboles ou de supports antisémites sur internet et par le biais des réseaux sociaux. De plus, il faut encourager le combat contre l’antisémitisme dans un contexte plus large, au côté de l’intolérance, de la discrimination, du racisme et de la xénophobie etc.

“Il est important de préciser qu’en 2018, cela a fait 80 ans que des lois racistes et antisémites étaient appliquées en Roumanie accélérant le phénomène de la Shoah sur le territoire roumain. L’adoption de cette loi représentera aussi un outil législatif essentiel et l’expression d’un engagement politique pour agir sévèrement contre toutes formes de haine envers les juifs”.