LOADING

Type to search

Délégitimation Espagne Incidents antisémites

L’Inquisition espagnole, version 2018: “déclarer les représentants d’Israël comme indésirables”.

Share
Source: ynet

Pampelone – la ville de Pampelone, capitale du Royaume de Navarre – l’une des 17 communautés autonomes d’Espagne – en appelle au gouvernement central du pays à cesser le commerce d’armes avec Israël et demande à la municipalité de désigner les représentants officiels de l’état d’Israël en Espagne – l’ambassadeur d’Israël et l’équipe de l’ambassade – comme “persona non grata” (personnalités indésirables – A.A) jusqu’à ce qu’Israël arrête sa “politique déprimante contre le peuple palestinien”.

La décision a été adoptée par les chefs des factions de la municipalité de Pampelone. Par sa décision, la municipalité a exprimé un soutien au droit de retour de la palestinienne et au droit de manifestation pacifique de la palestinienne, qui “a été refoulée de force par l’armée israélienne”. La municipalité a condamné Tsahal pour avoir tué au moins 100 palestiniens et en avoir blessé des milliers lors de la “marche du retour” – “la manifestation non violente” – et a offert son soutien et ses condoléances aux familles des victimes.

De plus, elle a demandé aux gouvernements de l’Union européenne d’augmenter la pression et d’engager des sanctions contre Israël  pour l’obliger à cesser son agressivité contre le peuple palestinien. La municipalité a condamné la décision des Etats-Unis de transférer son ambassade à “Jérusalem occupée” et a décrit cette manœuvre comme extrêmement dangereuse et contraire au droit international.

La décision a été adoptée sans le soutien du parti socialiste – qui représente la majorité de la municipalité – mais avec le soutien des nationalistes basques, du parti de l’extrême gauche Podamos et du parti communiste. La décision est soumise à l’approbation du Conseil de la municipalité.

L’ambassade d’Israël à Madrid a fortement condamné la décision de Pampelone, et a rappelé aux espagnols que le roi de Navarre a été le dernier à expulser les juifs en 1498 – six ans après le début de l’Inquisition en Espagne, et qu’à présent, après 520 ans, les juifs ne sont pas autorisés à venir en Navarre. “Navarre 1498. Les juifs dehors. Pampelone 2018: il nous est interdit d’y entrer, a posté l’ambassade d’Israël à Madrid sur son compte Twitter.