LOADING

Type to search

Harcèlement Italie

L’employé d’un hôtel à des israéliens:”vous êtes la cause du retour du nazisme en Europe”

Share
Source: ynet

Certosa di Pavia – “vous les juifs, vous n’êtes jamais contents. Alors ne vous plaignez pas si les nazis et les fascistes reviennent en Europe”. C’est le contenu du message envoyé cette semaine sur les boîtes de messagerie électronique de plusieurs israéliens qui séjournaient dans un hôtel d’une petite ville d’Italie. Cela s’est passé après qu’ils ont évalué leur séjour dans l’hôtel sur le site Booking.com, en lui attribuant cinq points sur dix.

“Je tremblais de tout mon corps quand j’ai vu ce mail”, a raconté hier Bella Nodelman, une employée cadre à la banque Mizrahi-Tfahot qui séjournait en Italie avec son époux Boris, médecin de profession et deux autres couples d’amis.

Nous étions à l’hôtel HOTEL RESTURANTE Italia dans la petite ville de Certosa de Pavia du 8 au 9 juin. Nous étions en voyage pour neuf jours. Nous avons dormi dans cet hôtel une seule nuit. L’hôtel est très bien et c’était agréable. Quand nous avons quitté l’hôtel, nous avons reçu un courriel du site Booking.com nous demandant d’évaluer notre séjour. Nous étions en route et peut-être par erreur, sans faire attention, j’ai attribué à l’hôtel la note de cinq. C’est un hôtel qui reçoit en général de très bonnes évaluations et c’est pour cela que nous l’avons choisi” a-t-elle raconté.

D’après elle, au bout d’un certain temps, elle a reçu un courriel de l’hôtel, qui a été envoyé par l’intermédiaire du site Booking.com et dans lequel il est précisé dès le début que le site de réservations ne sert, dans ce cas, que de support de transfert de messages et qu’il n’est pas responsable de leur contenu.

Il était écrit dans le courriel, en anglais:” You Jews are never satisfied! Then do not complain if in Europe the Nazis and the facists are returning. A reason exist…YOU!”En français:” Vous les juifs vous n’êtes jamais contents. Alors ne vous plaignez pas si en Europe, les nazis et les fascistes sont de retour. La raison c’est: VOUS!”

“C’était tout simplement horrible de recevoir ce courriel”, a raconté Bella. D’après elle, s’ils avaient téléphoné de l’hôtel et qu’ils lui avaient demandé pourquoi elle avait donné la note de cinq à l’hôtel, elle leur aurait répondu qu’elle avait fait une erreur. “Mais prendre ce sujet et le transformer pour dire que les juifs sont coupables de ce qu’il se passe en Europe? Que c’est à cause de nous que les nazis et le fascisme reviennent? Ca fait une grande différence. Dans les critiques sur l’hôtel j’ai vu qu’il y avait un italien qui leur avait attribué la note de 2.9, je me demande quel courriel il a reçu de leur part”.  

Booking.com a transmis hier en réponse:”nous n’acceptons aucun type de discrimination. Si nous découvrons que le lieu d’accueil qui est inscrit sur notre site se comporte de façon discriminatoire nous cessons notre relation professionnelle avec lui et nous le supprimons de notre site. Dès que nous avons été informés de ce qui a été transmis à nos clients par le lieu d’hébergement, nous avons vérifié le sujet et nous avons bloqué l’accès au bien en question sur notre site”.

Le propriétaire de l’hôtel a déclaré hier en réponse, qu’il considérait avec grande sévérité le comportement honteux de l’employé qui avait envoyé le courriel. “Il s’agit d’un employé d’une quarantaine d’années, pas d’un gamin, qui est censé connaître notre code de conduite et comment on se comporte et il doit savoir que ce genre de choses ne sont pas du tout acceptables chez nous. Il souffre de dépression depuis déjà un moment et il a apparemment de nombreux problèmes et dernièrement, il souffrait aussi de toutes les réactions des clients de l’hôtel.  

“Cela ne justifie pas bien entendu le contenu de son courriel. Peu importe si le client était satisfait, s’il a attribué 5 ou 10 ou 20 points sur le site Booking.com. Cet employé a de graves problèmes de comportement et il a été envoyé en vacances, suspendu de son travail pour qu’il puisse s’occuper de ses problèmes. Tout cela est innaceptable à nos yeux et nous allons bientôt contacter les clients israéliens pour leur demander de nous excuser. Je n’ai rien d’autre à proposer pour le moment mis à part de leur demander pardon de tout mon cœur et je vais réfléchir à un moyen de dédommager les clients”, a déclaré le propriétaire italien de l’hôtel.