LOADING

Type to search

Lutte contre lantisémitisme

Une remarque antisémite lors d’un concert pour promouvoir la tolérance

Share
Source: JTA

Oslo – le rappeur norvégien Kaveh Kholardi, âgé de 24 ans, a été invité à participer au festival de musique qui a eu lieu la semaine dernière dans la ville d’Oslo, et qui, assez ironiquement, avait pour but de porter le message de la tolérance et de l’acceptation de la différence.

Entre deux chansons, Kholardi a trouvé le temps de présenter aux musulmans dans le public, sa bénédiction de l’Hayid Moubrak qui symbolise les festivités de l’Hayid El Fiter avec la fin du jeûne du Ramadan qui s’est terminé vendredi dernier. Après avoir vérifié s’il y avait des chrétiens dans le public et avoir souri à leurs applaudissements, , il a demandé s’il y avait aussi des juifs et il a lancé:”satanés juifs…je plaisante”.

Inutile de préciser que cette remarque, à connotation antisémite, n’a pas du tout fait rire les dirigeants de la communauté juive d’Oslo et ils menacent d’entamer des procédures juridiques contre le rappeur. “L’objectif de cet évènement était de promouvoir la tolérance, l’acceptation de l’autre et l’intégration”, remarqua Anne Christine Kroepelin, la représentante de la communauté juive, lors d’une interview par le journal local. Sa remarque antisémite est exactement le message contraire à celui que les organisateurs de cet évènements souhaitaient répandre.

En réaction aux accusations sur son antisémitisme, Kolhardi a publié un post sur son compte Facebook dans lequel il insiste sur le fait que sa remarque a été sortie de son contexte et qu’il n’est ni raciste ni antisémite. Toutefois, cinq jours avant le concert en question, Kolhardi a posté un tweet sur son compte Twitter portant le titre ” juifs corrompus”. Depuis que l’affaire a éclaté, le compte Facebook de Kolhardi n’est plus actif.