LOADING

Type to search

Allemagne Lutte Lutte contre lantisémitisme מאבק

La britannique Michèle Renouf est mise en examen pour déni de la Shoah

Share
Source: independent

La police allemande mène une enquête sur Michèle Renouf pour des soupçons d’incitation, après que cette dernière a remis en cause l’existence de la Shoah lors d’une manifestation de l’extrême droite à l’est de la ville de Dresden.

 

La porte-parole de la police de Dresden déclare que Michèle Renouf, native d’Australie, est l’une des deux personnes qui sont mises en examen pour des remarques exprimées lors d’un rassemblement néo-nazi qui s’est tenu samedi, en souvenir des victimes tuées lors du bombardement de la ville par l’alliance britannique en 1945.

 

Dans les vidéos du rassemblement qui ont été publiées sur internet, on peut voir Renouf en train de déclarer que le seul holocauste qui a eu lieu en Europe était contre des citoyens allemands. Le déni en public du génocide de six millions de juifs par les Nazis,   parfaitement documenté, est considéré en Allemagne comme un crime.

 

Par le passé, Renouf a soutenu des négationnistes de la Shoah comme l’historien britannique David Irving. La porte-parole de la police de Dresden, Jana Ulbricht, a déclaré dimanche que les officiers de police avaient reçu l’ordre de disperser le rassemblement lorsqu’il a été constaté que deux orateurs avaient violé la loi.