Russie / 26-08-2013

Un politicien russe a levé un verre à la santé de l'Holocauste

Source: http://news.israelinfo.ru/kaleidoscope/47342


Moscou – des juifs et des membres d'autres ethnies dans la capitale russe craignent de critiquer ouvertement un candidat à la fonction de maire de Moscou, qui réclame "l'épuration complète" d'étrangers – après avoir reçu des menaces de ses supporters.

 

Le blogueur russe Alexeï Navalny a obtenu de nombreux sympathisants en Russie et dans l'Occident grâce à son combat entêté contre le président russe Vladimir Puttin. Encouragé par ces vagues de sympathie, Navalny a décidé de se porter candidat à la fonction de maire de la ville de Moscou aux élections qui se dérouleront dans la ville au début du mois prochain.  

 

Mais il s'avère que cet individu qui lutte contre la corruption et exige la défense de la démocratie en Russie, a un aspect moins connu dans l'occident – des remarques antisémites et xénophobes des plus graves – des propos qui éveillent de lourdes craintes parmi les juifs et d'autres groupes ethniques dans la capitale russe, qui risquent de se trouver vivant sous la tutelle d'un maire antisémite et xénophobe. 

 

Dans une fête dédiée à la célébration de la création du journal "The New Times", le candidat à la mairie de Moscou a proposé de "lever le premier verre – à la santé de l'Holocauste" et dans un article qu'il a publié sur son blog, il a qualifié les juifs religieux de "dandys portant des chapeaux de renard et des vêtements usés" et a mentionné que "ceux qui veulent vivre en Russe doivent devenir russes dans tout le sens du mot".    

 

Les juifs ne sont pas les seuls à être la cible du blogueur "libéral". Dans un vidéo-clip qui a été diffusé à Moscou, il qualifie les "caucasiens bruns de peau' de… cafards et souligne : "Bien qu'il soit possible de tuer des cafards avec une chaussure, dans le cas d'êtres humains, je suggère d'utiliser un revolver".

 

Alexeï Navalny - qui a pour habitude de participer avec constance au rassemblement nationaliste "La Marche Russe"   (Ruskiy Marsh), a enthousiasmé les cranes-rasés qui étaient devant lui en prononçant des propos virulents au sujet de la manière dont il pense qu'il faut traiter les étrangers et les immigrants : "C'est notre pays, et nous devons exterminer les filous qui sucent notre sang et qui nous mangent le foie… tous les immigrants sont une carie qui détruit le public russe. Il ne faut frapper personne – tous ceux qui dérangent seront immédiatement chassées avec force.   Il faut faire une épuration / une désinfection complète".

 

Que dit Navalny en personne au sujet des critiques dont il fait l'objet ?

 

"Le nationalisme n'est dangereux que quand il est clandestin, mais quand il se trouve au pouvoir, il se tempère", a-t-il dit, ajoutant que même le maire de Rome appartenait à des néo-fascistes et qu'entretemps, a-t-il souligné, "il n'y a pas eu de programmes sur ces lieux".