Grande-Bretagne / 13-09-2017

L'antisémitisme dans la Grande-Bretagne moderne: étude au sujet des attitudes envers les juifs et Israël

Source: CST


Dans une enquête auprès de 5 466 adultes britanniques, la prévalence des opinions antisémites parmi les participants  musulmans était entre deux et quatre fois plus élevée que parmi toute autre partie de la population.

 

Les résultats font partie d'un rapport intitulé: "L'antisémitisme dans la Grande-Bretagne moderne: étude sur les attitudes envers les juifs et Israël" (Antisemitism in contemporary Great Britain: A study of attitudes towards Jews and Israel), publié lundi par l'Institut pour l'Étude de la Politique Juive à Londres, d'après des  entretiens  face-à-face et en ligne qui ont été menés au début de l'année et en 2016 avec l'aide du CST (Community Security Trust).

 

" L'incidence des attitudes négatives envers les juifs et envers  Israël est en moyenne deux fois plus élevée parmi  les musulmans que parmi la population en général", indique le rapport de 85 pages, qui comprend des données provenant d'entretiens avec 995 musulmans identifiés comme ayant différents degrés de traditionalisme. En outre, l'étude comprend la participation de  529 membres d'extrême gauche et de 355 membres d'extrême-droite.

 

80% des participants chrétiens étaient d'accord avec l'affirmation selon laquelle: "les juifs britanniques sont des britanniques comme toute autre personne britannique", seulement 61% des musulmans et 59% des musulmans  se définissent comme étant religieux étaient également d'accord avec cette affirmation.

 

Parmi les musulmans, 28% ont été d'accord avec l'affirmation selon laquelle "les juifs pensent qu'ils sont meilleurs que les autres", contre 13% de la population en général. Parmi les musulmans, 14% ont déclaré que l'Holocauste a été  exagérée par rapport à 4% de la population générale et 8% ont déclaré que l'Holocauste était un mythe, comparativement à seulement 1% parmi l'ensemble du groupe.

 

Dans l'ensemble, environ 70% des répondants ont indiqué qu'ils avaient une opinion positive sur les juifs et qu'ils n'avaient pas d'idées ou d'opinions antisémites.

L'étude a également révélé une forte association entre la prévalence des opinions antisémites et des attitudes hostiles envers Israël: parmi ceux qui n'ont pas d'opinions  hostiles envers l'État juif, 86% n'ont  pas d'opinions antisémites. Mais parmi ceux qui ont de nombreuses opinions anti-israéliennes, seulement 26% n'ont pas d'opinions antisémites.

 

Lorsqu'on leur a posé des questions sur Israël, la moitié des répondants ont déclaré qu'ils étaient neutres ou n'avaient rien à dire, et 17% ont exprimé des opinions sympathisantes pour ce pays. Un tiers des répondants ont dit qu'ils avaient des attitudes négatives envers Israël.

 

L'étude a révélé qu'Israël est plus populaire que la Russie (52% d'attitudes négatives), l'Iran et la Syrie, mais moins que les États-Unis (21% d'attitudes négatives) et l'Allemagne (10%).