Javascript is required to view this map.

États-Unis d'Amérique / 13-07-2017

Roger Waters et Ken Loach dans une lettre de protestation contre le spectacle "Une Femme Fuyant l'Annonce" à New York

Source: haaretz


Plus de 70 personnalités culturelles américains, européennes et palestiniennes, dont le chanteur  Roger Waters et le réalisateur Ken Loach, ont envoyé une lettre de protestation à la direction du Centre Lincoln à New York demandant d'annuler les quatre représentations de la pièce  "Une Femme Fuyant l'Annonce"  des  théâtres Habima et Cameri au  festival qui se tiendra ce mois-ci dans le centre, affirmant que les institutions sont soutenues par le gouvernement Israélien et qu'elles ont même présenté la pièce dans des colonies en Cisjordanie. Le Centre Lincoln a fait savoir qu'ils n'avaient pas l'intention d'annuler les quatre représentations ni d'exprimer d'opinions politiques sur la question.

 

La pièce devrait être présentée quatre fois de 24 à 27 au théâtre Gerald Lynch à New York.

 

Les signataires ont rappelé le soutien du Ministère des Affaires Étrangères concernant le voyage du Théâtre Cameri et se sont longuement étendus sur les représentations dans les implantations.  "Depuis un certain temps, les deux théâtres coopèrent activement à l'occupation et à la colonisation de la Cisjordanie,  en se présentant de nombreuses fois dans des colonies illégales en dépit des exhortations d'artistes de conscience d'Israël et du monde entier de ne pas le faire",  ont-ils souligné, précisant  les pièces du théâtre Habima dans le Centre Culturel de Kiryat Arba depuis novembre dernier et les représentations du Cameri dans le Centre Culturel à Ariel, de même que la lettre des artistes appelant à boycotter Ariel en 2010. " Dans ces circonstances, le Centre Lincoln ne peut prétendre accueillir ces théâtres, soutenus par le gouvernement israélien, dans le cadre d'un acte de parrainage apolitique alors que des institutions israéliennes sont directement impliquées dans la répression du peuple palestinien et d'artistes de théâtre palestiniens", ont-ils ajouté, en mentionnant l'arrêt des subventions du Ministère de la Culture au Théâtre Al-Midan à Haïfa en 2015.

 

En réaction, les théâtres Habima et Cameri ont précisé qu'ils n'avaient reçu aucune demande d'annuler les représentations au Centre Lincoln. Le Centre Lincoln a commenté: " Nous avons un superbe programme et une variété de spectacles prévus pour le festival cette année, dont "Une Femme Fuyant l'Annonce", mais nous n'avons pas l'intention d'annuler les représentations. Le  Centre reçoit de temps en temps des demandes de diverses organisations mettant en avant des questions politiques concernant les interprètes ou leur travail en lui-même. En tant qu’organisation culturelle et éducative, nous ne faisons pas de déclarations politiques et espérons que l’art que nous présentons se suffit à lui-même".