Grande-Bretagne / 05-04-2017

l'ancien maire de Londres exclu du Labour pour antisémitisme

Source: theguardian


L'ancien maire de Londres, Ken Livingstone, a été suspendu du parti travailliste pour une année supplémentaire après des commentaires controversés à propos d'Hitler et du sionisme, a rapporté mardi soir la BBC.

 

Ken Livingstone avait été suspendu du Parti travailliste (Labour) en mai dernier pour avoir dit qu'Hitler "soutenait le sionisme", alors qu'il cherchait à défendre une députée suspendue la veille pour des déclarations sur Israël.

 

"C'est une trahison des valeurs de notre Parti. Un an de suspension permet une porte tournante pour les récidivistes", a déclaré le Mouvement ouvrier juif: "

 

"Cette décision renforce les antisémites réels et baissera le niveau de confiance de la  communauté juive dans le traitement de l'antisémitisme", a affirmé la Community Security Trust.

 

En septembre dernier, il avait réitéré ses propos et avait ajouté qu'il possédait "toute une liasse de documents et de papiers" prouvant ses déclarations, menant le Conseil des députés des Juifs britanniques à exiger son expulsion du parti.

 

L’ancien maire a également nié avoir déclaré qu’Hitler était sioniste, soutenant qu’il avait simplement affirmé que la politique nazie "avait eu pour effet de soutenir le sionisme".

 

A l’occasion de son audition jeudi, Livingstone a publié un résumé de sa défense qu’il présentera devant la Commission du parti, selon la Jewish Telegraphic Agency.

 

"Je n’ai enfreint aucune règle du parti travailliste. Je suis attaqué par l’aile droite du parti, car je défends les droits des Palestiniens et soutiens fermement notre leader Jeremy Corbyn", a dénoncé Livingstone.

 

"Il n’y a heureusement aucune réelle preuve à mon encontre, le comité du Labour rejettera donc les accusations qui pèsent contre moi. Seul un jury partial et truqué pourrait me condamner", a-t-il ajouté.