Suède / 23-03-2017

Rapport RAXEN - Racisme, xénophobie, antisémitisme, islamophobie, néofascisme et autres manifestations d'intolérance

Source: jpr


Le Rapport RAXEN est rédigé chaque année dans le but de suivre les incidents/actes de racisme, de xénophobie, d'antisémitisme, d'islamophobie, de haine des gitans, d'homophobie et d'autres formes d'intolérance. Ce rapport a été publié pour la première fois en 1995 après les attentats et les meurtres perpétrés par des groupes néo-nazis et racistes, et, au fil des années, ces rapports sont devenus des données sans précédent, permettant d'étudier, d'analyser et de proposer des politiques d'action dans le domaine de la prévention criminelle et du soutien aux victimes.

 

Le rapport révèle la préoccupation en hausse d'organisations internationales (ONU-CERD, OSCE, Conseil de l'Europe et l'Union Européenne) défendant les droits de l'homme,  suite aux discours de haine et au paroxysme de mouvements extrémistes et de partis qui dirigent une propagande raciste, antisémite, xénophobe et islamophobe dans le but d'accélérer l'éradication des valeurs démocratiques.

 

En Espagne, en dépit de sa bonne position relativement aux autres pays européens, le suivi révèle  500 incidents de crimes de haine ou d'actes de crimes de haine raciale, xénophobes ou d'autres actes d'intolérance définis comme étant des actes criminels au cours de l'année 2016. Les signes inquiétants se poursuivent dans les  provinces de Valence (93 cas), Madrid (72), Catalogne (58), Andalousie (57) Castille-Leon (31), Aragon (27), Îles Baléares, Murcie, le Pays Basque, Navarre (plus de 20), et des incidents ont été enregistrés dans toutes les provinces d'Espagne.