États-Unis d'Amérique / 15-03-2017

Deux initiatives de boycott ont échoué dans des universités

Source: JTA


Deux universités américaines ont rejeté, hier (dimanche), des initiatives de boycottage d'Israël, appelant à retirer des investissements dans l'Etat Juif en réaction à des soi-disant "violations des droits de l'homme".

 

Un référendum a été organisé au sein des étudiants de l'université de l'Illinois et de l'université de Ohio State, et alors que dans la première université, l'initiative a été rejetée à une forte majorité – 56.8 contre 43.2 pour cent – à l'université d'Ohio, le soutien à Israël était beaucoup plus faible: 4,084 étudiants ont voté contre le boycott et 3,843 ont levé la main en faveur du boycott.

 

A l'université d'Illinois, les initiateurs du boycott ont appelé à retirer les investissements de plus d'une douzaine de sociétés, dont le géant américain de l'énergie "Exxon Mobil", et les sociétés de technologie "Général Electric" et "HP" (Hewlett-Packard). A l'université d'Ohio, cinq sociétés seulement ont été condamnées.

 

D'après l'agence d'informations juive JTA, "le Fond Unifié Juif" et "la Fédération Juive de Metropolitan Chicago" ont béni l'échec de l'initiative de boycottage dans une déclaration publiée hier.

 

"Les étudiants ont fait entendre leurs voix et ont décidé ensemble que le conflit et la partialité anti-israélienne n'ont aucune place dans leurs universités", affichait la déclaration, dans laquelle il était encore écrit que l'agence "Hillel" locale continuerait à soutenir le peuple juif dans le monde entier.