États-Unis d'Amérique / 13-03-2017

Enquête: une montée du sentiment de haine aux Etats-Unis, l'antisémitisme est une source d'inquiétude

Source: poll.qu.edu


La plupart des votants ont déclaré que la haine et les idées reçues sont en augmentation depuis l'élection du Président Donald Trump. Une nouvelle enquête de l'université de Quinnipiac a également démontré la montée du sentiment d'inquiétude chez les américains envers l'antisémitisme.

 

1323 votants ont participé à l'enquête menée dans tous les Etats-Unis, parmi lesquels 63% ont déclaré que la haine et les préjugés se sont renforcés aux Etats-Unis depuis l'élection de Donald Trump à la présidence. 32% ont déclaré ne constater aucun changement et 2% ont dit que la haine et les préjugés avaient diminué. On constate une forte différence entre la réponse à cette question chez les démocrates et celle des républicains, 84% des démocrates déclarent que la haine est en augmentation, par rapport à 62% chez les votants indépendants et 42% pour les républicains.

 

Les cas de vandalisme qui ont eu lieu dernièrement et les alertes à la bombe contre des centres communautaires et des institutions juives ont inquiété les votants en ce qui concerne la montée de l'antisémitisme. 35% des votants ont déclaré que les préjugés envers les juifs représentent un problème "des plus sérieux" aux Etats-Unis. 35% pensent qu'il s'agit d'un problème "pas tellement sérieux" et 10% déclarent qu'il ne s'agit pas du tout d'un problème sérieux. Ces chiffres ont considérablement changé en l'espace d'un mois seulement. Dans une enquête du 8 Février, seulement 13% des américains ont considéré l'antisémitisme comme un problème "des plus sérieux" aux Etats-Unis, alors que 29% ont répondu que ce n'était "pas du tout" un problème sérieux.

 

Le Président Trump a reçu des critiques mitigées sur sa réaction face aux menaces contre la communauté juive. Trente sept pour cent des votants ont déclaré soutenir l'attitude du Président pour faire face aux incidents, alors que 38% ont exprimé leur réticence. Un nombre relativement important des participants, environ 25%, ont dit n'avoir aucune idée sur le sujet ou ont déclaré ne pas vouloir répondre à la question.