Grande-Bretagne / 23-02-2017

Un nouveau rapport révèle qu'il y a de l'antisémitisme parmi les militants de la Campagne en faveur de la Solidarité avec la Palestine (Palestinian Solidarity Campaign – PSC)

Source: david-collier.com


Un nouveau rapport sur l'organisation affirme qu'une douzaine parmi les principaux activistes de la  Campagne en faveur de la Solidarité avec la Palestine ont lancé des activités antisémites sur le web.

 

Le rapport de 79 pages qui a été publié mercredi après deux ans de compilation de matériel par David Collier, un blogueur et activiste juif, révèle qu'un vent d'antisémitisme souffle parmi les principaux  militants de l'organisation.

 

Collier a participé à des événements locaux de l'organisation et dit qu'il a trouvé des centaines de liens entre des responsables de l'organisation et des antisémites.

 

La haine envers les juifs «était toujours là», dit-il.  Parmi les exemples que Collier cite, il note des cas de négationnisme, des affirmations au sujet d'un complot juif mondial, et des allégations selon lesquelles le Mossad a mené les attaques terroristes du 7 juillet à Londres.

 

Le rapport de Collier se réfère à des centaines d'exemples de partisans de la PSC impliqués dans des activités antisémites. Il a dit que les membres «franchissent souvent les limites entre  la critique légitime d'Israël et des accusations que l'on peut identifier en tant qu'antisémitisme classique».

 

Dans l'une des branches, il a trouvé des partisans   du PSC disant qu'Israël récoltait des organes de palestiniens et que le Mossad a perpétré les attentats à Paris. L'un des militants a publié le lien d'une vidéo sur laquelle il est affirmé que «l'Holocauste est le plus grand mensonge de tous les temps».

 

Dans les réseaux sociaux, on peut trouver des milliers d'articles de partisans pro-palestiniens contenant des affirmations selon lesquelles les juifs sont responsables des attaques terroristes à travers le monde et que les juifs encouragent la pédophilie.